Situation Contact : +33450941186

La commune soutient le projet d'une couveuse agricole

InitiaTerre, couveuse d'activités agricoles :

La Haute-Savoie a perdu un tiers de ses paysans en seulement 10 ans. Dans le même temps, des jeunes non issus de familles d'agriculteurs éprouvent de grandes difficultés à s'installer. L'association InitiaTerre a été créée pour eux. Elle leur propose de tester leur projet d'activité (maraîchage, fruits, plantes aromatiques, etc.) dans un cadre qui limite la prise de risque : terrain et matériel mis à disposition, accompagnement personnalisé et cadre juridique sécurisé.

Depuis 2012, l'association travaille avec la commune de Massongy sur une implantation de cette « couveuse » d'activités agricoles dans une partie de la ferme de Quincy. Un bail a été signé en juillet 2014 sur une surface de 2,5 hectares. C'est une opportunité pour développer dans le secteur une production locale de fruits et légumes vendus via les circuits courts.

Pour plus d'informations : le site de l'association InitiaTerre


Couveuse agricole de la ferme de Quincy : où en est le projet ?

Depuis début 2014, et malgré les difficultés liées aux financements de la structure et de l'acquisition du matériel, la couveuse InitiaTerre a concrètement bien avancé dans ses activités d'accompagnement des porteuses de projet et de démarrage de terrain.

En début d'année 2015, la première couvée, Audrey Roggeman, a terminé positivement le test de son activité de transformation de plantes sauvages en gelées et sirops, et a créé son entreprise « la Marmite Enchantée ».

Début avril, deux nouvelles couvées ont signé un contrat avec InitiaTerre : Audrey Abbou, qui démarre une activité de maraîchage bio sur le lieu-test d'Eteaux ; Marie-Laure Henriau, qui commence un projet en plantes aromatiques et médicinales sur le terrain de la ferme de Quincy, préalablement labouré par M. B. Roullard et hersé par M. J. Mathieu, qu'InitiaTerre remercie tous deux vivement pour leurs interventions.

InitiaTerre a acquis une serre, montée sur le terrain de Quincy grâce à la participation de plusieurs bénévoles, et un motoculteur mis à disposition de Marie-Laure. Sans attendre ces mises à disposition, Marie-Laure avait déjà semé pour faire ses plants, et démarré ses plantations sur le terrain.

La couveuse est actuellement en recherche de solutions pour le stockage du matériel et de bureau pour les couvés, conditions indispensables pour le bon fonctionnement de l'accompagnement.